mardi 30 avril 2019

Né d'aucune femme

1. L'auteur : Franck Bouysse

2. Résumé de l'oeuvre 
Gabriel est prêtre. Il reçoit un jour la visite d'une infirmière qui travaille dans l'asile d'aliénés non loin. Elle lui annonce qu'on va bientôt venir le chercher car une femme est morte. Elle le charge de récupérer les deux cahiers qu'elle a caché sous le drap mortuaire. Intrigué, Gabriel se rend à l'asile quand on le fait chercher pour cette femme, Rose, manifestement morte jeune et accusée d'avoir tué son enfant.
De retour chez lui avec les deux cahiers qu'il a réussi à sortir en les cachant sous son habit, il se plonge dans la lecture de la vie de Rose.
Rose était une jeune fille de 14 ans, née dans une famille pauvre. Son père, afin de rapporter un peu de liquidités à sa femme, décide un jour de vendre sa fille à un seigneur forgeron. Commence alors pour la jeune fille une vie de cauchemar.

3. Avis personnel
Au départ, on se dit que l'intrigue est attendue : une jeune fille est vendue par son père à une espèce de pervers qui va lui faire subir toute sortes de sévices. Mais c'est tellement bien écrit qu'on continue la lecture. On est avec Rose. Surtout lorsqu'elle subit son premier viol, la scène est si bien décrite qu'on en ressort marqué. C'est après cette scène clef que tout bascule et que l'intrigue se révèle être beaucoup moins téléphonée. Les personnages sont attachants (sauf Edmond qui vit au domaine et qui ne fait rien pour sauver Rose alors qu'il sait ce qui se trame). Les parents de Rose, dans leur complexité, leur humanités sont touchants.
Bref, j'ai adoré ce livre. Pour l'intrigue et pour son style d'écriture. J'ai très envie de découvrir ce que cet auteur a écrit par le passé.

samedi 6 avril 2019

W3 : Le sourire des pendus

1. L'auteur : Jérôme Camut et Nathalie Hug

2. Résumé de l'oeuvre
Lara Mendès est une jeune présentatrice télé. Elle enquête depuis quelques temps, avec son petit ami Bruno, sur le marché du sexe et ses déviances. Ce reportage l'amène à s'intéresser au meurtre d'un avocat et de sa femme, perpétré 10 ans plus tôt, ainsi qu'à la disparition de leurs filles. 
Un soir, alors que Lara fait une pause sur une aire d'autoroute, elle se fait enlever.
Son frère Valentin, âgé de 16 ans, n'aura alors de cesse de tenter de la retrouver, bénéficiant de l'aide et de la protection du producteur de Lara.

De son côté, Sookie Castel, jeune flic enthousiaste, découvre 3 pendus dans une maison. Ces pendus l'obsèdent et elle commence à enquêter lorsqu'elle commet une bavure sur une affaire de cambriolage à laquelle elle était affectée depuis quelques temps. Exclue pour quelques jours, elle trouve refuge chez son père, dans les Vosges, avec Guernica, le chien qu'elle a trouvé près de la maison des pendus.
Léon Castel accueille sa fille avec surprise. Elle n'a pas prévenu de son arrivée et Léon, à la retraite mais resté très actif, s'occupe d'une association de défense de victimes. Quand Sookie est internée suite à l'agression d'une ancienne connaissance, il se retrouve à enquêter à son tour sur l'affaire des pendus pour aider sa fille à venir à bout de ses démons.

3. Avis personnel
La honte, m'ont dit mes copines, lorsque je leur ai dit que je ne connaissais pas Jérôme Camut et Nathalie Hug. Ce couple écrit à quatre mains des thrillers qui sont de véritables Page Turner. Celui-ci fait plus de 870 pages et n'est que le premier tome d'une série donc j'espère bien lire la suite très vite.
Ce roman m'a été conseillée par ma libraire et elle ne s'est pas trompée. Il est prenant, complexe, un peu rude, voire beaucoup (attention pour les personnes qui ne supportent pas les scènes de viol, passez votre chemin).
Certains disent voir la différence entre les chapitres écrits par Jérôme Camut et ceux écrits par Nathalie Hug. Personnellement, je n'ai pas l’œil assez affûté pour percevoir cela. Les chapitres, très courts, se succèdent et on veut savoir comment Lara, prisonnière dans un Bunker datant de la seconde guerre mondiale, et Sookie, prisonnière dans un hôpital psychiatrique, vont se tirer d'affaire.

vendredi 1 février 2019

Texto

1. L'auteur : Dmitry Glukhovsky

2. Résumé de l'oeuvre
Ilya est russe, il a 27 ans et a passé les 7 dernières années de sa vie en prison. Il sort aujourd'hui et rentre chez sa mère qui doit l'attendre avec impatience.
Quand il rentre chez lui, il trouve l'appartement vide et ouvert. La voisine lui explique que sa mère est morte et qu'il doit s'en occuper. Cela signifie qu'il doit se rendre à la morgue, trouver le moyen de ramener sa mère à la maison pour la veiller et payer pour lui offrir une sépulture digne de ce nom.
Choqué par la mort de sa mère, sans argent, Ilya tente de renouer avec sa petite amie et son meilleur ami. Mais l'un comme l'autre sont passés à autre chose et ne sont pas prêts à accueillir Ilya dans leur vie.
Plein de rage, enivré, Ilya décide de retrouver la trace du flic responsable de sa mise en détention il y a 7 ans. Celui-ci l'avait piégé en prétendant que le jeune homme avait de la drogue sur lui. Aveuglé par la haine, il retrouve le ripoux et le tue. Il cache ensuite le corps et récupère le téléphone portable du policier.
Désespéré, Ilya se persuade qu'il a quelques jours devant lui pour trouver la somme nécessaire aux funérailles de sa mère et à sa fuite à l'étranger. Il prend le parti de se faire passer pour le flic qu'il vient d'assassiner afin de retarder les recherches qui ne manqueront pas de le condamner. Il rassure donc la mère et la petite amie du Mort en adoptant son style d'écriture, il parcourt son portable à la recherche de ses tournures de phrase et découvre par là même son existence et celle de sa petite amie qu'il trompait.

3. Avis personnel
Ce roman est très original du fait que toute l'intrigue se passe à travers le téléphone portable volé par Ilya. Le style est agréable et évoque la mince frontière qui sépare le bien du mal. 
Le récit se passe en Russie, ce qui donne une atmosphère toute particulière. Je suis ravie d'avoir découvert cet auteur

samedi 22 décembre 2018

A l'encre russe

1. L'auteur : Tatiana de Rosnay

2. Résumé de l'oeuvre
Nicolas Duhamel, alias Nicolas Kolt est un jeune écrivain à succès. Il est l'auteur de L'enveloppe, un roman basé sur sa propre histoire et transposé dans un autre contexte, publié 3 ans auparavant et adapté au cinéma. Nicolas, est à présent riche et célèbre.
Avec sa petite amie, Malvina, il décide de passer quelques jours au Gallo Nero, un hôtel de luxe Italien. Mais même ici, il n'est pas tranquille et des photos de lui en vacances circulent sur Facebook. Nicolas est devenu très imbu de sa personne. Il est agacé qu'on lui pose toujours les mêmes questions sur la naissance de L'enveloppe et y répond avec condescendance mais si une personne ne le reconnait pas ou s'il n'a pas la meilleure place au restaurant de l'hôtel, il fait une crise.
Durant ce séjour, Nicolas est censé travailler sur son nouveau roman pour lequel il a reçu une avance très importante de la part de son éditrice. Malheureusement, aucune ligne ne sort, l'écrivain étant trop occupé par son blackberry, les réseaux sociaux et les sextos qu'il échange avec une lectrice allemande.
Nicolas réfléchit alors à la façon dont L'enveloppe est née. Suite à la découverte du véritable nom de son père, un nom Russe, Nicolas était parti à la recherche de ses origines. Comment à présent retrouver l'élan de l'écriture ?

3. Avis personnel
En général, les livres de Tatiana de Rosnay sont des bijoux. Ici, même si j'ai moins accroché, le style est prenant, et j'ai eu envie de savoir comment son héros, antipathique, allait s'en sortir.
Elle raconte la pression que les écrivains subissent lorsqu'ils ont été "victimes"d'un premier succès. La pression des éditeurs qui courtisent la poule aux œufs d'or, celle des lecteurs qui ne cessent de demander des précisions ou un nouveau livre à l'auteur. Difficile pour celui-ci de garder la tête froide. On comprend les auteurs qui ne tiennent pas à être médiatiquement exposés et qui vivent pratiquement reclus. On n'écrit pas sur commande et encore moins un chef d'oeuvre.

Ce roman est une mise en abîme. Tatiana de Rosnay elle même a dû faire la preuve de sa nationalité Française en 2009, suite à une changement de la législation Française, à l'image de son personnage.
Elle a vécu aussi le même succès fulgurant avec Elle s'appelait Sarah, adapté au cinéma.

samedi 17 novembre 2018

La première chose qu'on regarde

1. L'auteur : Grégoire Delacourt

2. Résumé de l'oeuvre
Arthur Dreyfuss, 20 ans, garagiste, vit seul dans une petite maison dans le nord de la France. Son père a mystérieusement disparu lorsqu'il était enfant et sa mère est hospitalisée, usée par le traumatisme de la mort de sa fille lorsque celle-ci n'était encore qu'une enfant.
Un jour où Arthur est chez lui, à regarder une série télévisée, on frappe à sa porte. Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'il découvre Scarlett Johansson, la célèbre et magnifique actrice sur le pas de sa porte !
Elle lui explique qu'elle cherche quelques jours de tranquillité, loin des paparazzi et de la vie mondaine. Sous le charme, Arthur lui ouvre sa porte.
Commencent alors quelques journées idylliques, hors du temps pendant lesquels, Arthur et Scarlett vont apprendre à se connaitre.

3. Avis personnel
J'ai lu des commentaires très négatifs sur ce livre. C'est vrai que l'auteur nous montre son érudition cinématographique à chaque page, c'est vrai que "la première chose qu'on regarde", selon Arthur, ce sont les seins et que j'ai haussé un sourcil en lisant cela. Mais on y apprend aussi que sous ces seins-là, sous cette beauté plastique superficielle, il y a un cœur, des sentiments et une âme.
Je dirais que c'est un récit faussement léger dont la fin m'a surprise.
Pour l'anecdote, la vraie Scarlett Johansson a porté plainte contre l'auteur à la sortie du livre car celui-ci dévoilait une partie de sa vie privée. Elle a gagné le procès et Grégoire Delacourt a payer. Je pense qu'on ne l'y reprendra plus à utiliser une personne réelle dans un de ses romans.

samedi 27 octobre 2018

La lettre de réclamation

1. L'auteur : Christine Sagnier 

2. Résumé de l'oeuvre 
Jean est un jeune retraité Breton. Récemment divorcé, il a tenté un voyage en solitaire en Inde. Très insatisfait par ce séjour, il décide de rédiger une lettre de réclamation à l’éditeur du guide touristique auquel il s’est référé. Il s'emploie alors à décrire par le menu les détails de son séjour et à démontrer comment le guide l'a trompé.

Rapidement, il confie que si sa femme l'a quitté c'est justement parce qu'il n'aime pas l'aventure. Chaque week-end de son mariage, il les a passés avec ses amis plutôt qu'avec sa femme. Lassée, elle a fini par le quitter pour un Savoyard, l'aventurier personnifié. Ses enfants devenus adultes n'approuvaient pas cette idée de voyage en Inde et ont tout fait pour le dissuader de se lancer. Mais, têtu, Jean a tout de même pris son billet et est parti, seul, dans ce pays dont on dit qu'on ne revient jamais indemne.

3. Avis personnel
Le ton est amusant, très agréable à lire. En essayant de démontrer à l'éditeur que son voyage est un échec à cause de lui, il ne fait que démontrer qu'en réalité, il s'agit d'une réussite, d'un voyage initiatique duquel il sortira grandi.


mardi 23 octobre 2018

Le Livre des Baltimore

1. L'auteur : Joël Dicker 

2. Résumé de l’œuvre
Avant le Drame, la vie des Goldman de Batimore était idéale. Saul, l'oncle de Markus, le narrateur, était un avocat à succès. Sa femme, Anita, était une belle femme exerçant le métier de médecin.
Parents d'un garçon, Hillel, ils prennent par la suite en charge Woody, un jeune garçon en difficulté. Ils sont riches, beaux, généreux. Tout semble leur réussir. Pendant les vacances scolaires, les Goldman reçoivent Markus chez eux et les trois garçons forment alors le Gang des Goldman.
Markus est un Goldman de Montclair. Il a une vie moyenne, dans une maison moyenne, avec des parents moyens. Il rêve de devenir un Baltimore. Il envie les conditions de vie de ses cousins, le luxe de leur maison, leur quartier sécurisé avec les jardins entretenus.
Mais dès lors que le Drame survient, Markus n'aura de cesse de chercher où était la faille. Comment une famille qui lui semblait si parfaite a pu sombrer de cette façon, définitivement ?
A l'occasion d'un séjour en Floride, Markus récupère un chien perdu et le ramène à ses maîtres, quelle n'est pas sa surprise lorsqu'il se rend compte que la propriétaire de Duke n'est autre que Alexandra, la quatrième membre du Gang des Goldman.
Les souvenir refluent.

3. Avis personnel
J'avais déjà lu La vérité sur l'affaire Harry Québert. Il me semble qu'ici, Joel Dicker a utilisé la même construction : faire attendre son lecteur pendant tout le roman pour enfin avoir l'explication complète.
Dans le Livre des Baltimore, cette construction m'a parfois agacée. Le narrateur parle du Drame sans jamais l'expliquer, au début cela m'a intrigué, j'avais envie d'en savoir plus et donc de lire plus mais ensuite, le dénouement tardant trop à mon goût, je me suis lassée et j'ai ralenti ma lecture.
On s'attache aux personnages. Le livre est bien écrit.
Markus se rend compte qu'il avait idéalisé la vie de ses cousins tout en tournant le dos à ses propres parents qu'il trouvait trop quelconques. Par une introspection et une enquête poussée, il va remettre les choses à leur juste place. Ce n'est pas l'argent qui fait le bonheur. Pire, celui-ci peut devenir nocif. Le narrateur sortira grandit de cette histoire et se rendra compte que l'attachement et le besoin d'amour des gens est plus fort que tout (un peu bateau comme morale mais c'est mieux exprimé dans le livre).